Les applications mobiles ne connaissent pas la crise

Coté business, le constat est plus contrasté. Le manque de visibilité de l’activité a eu pour conséquence de repousser plusieurs projets d’applications mobiles encours de négociation par l’agence. Les clients qui nous sont fidèles depuis plusieurs années reportent aussi les évolutions qui auraient du être déployées à la rentrée de SEPTEMBRE ou de JANVIER. Une éclaircie cependant, nous avons noté une augmentation substantielle des appels entrants pour la mise en oeuvre des solutions www.my-annuaire.com : l’app digitale mobile des réseaux d’anciens élèves, de chefs d’entreprises ou de fédérations. Le besoin de lien se fait sentir et le recentrage communication sur « sa » communauté devient essentiel pour échanger et s’assurer de la qualité des messages. Accéder aux coordonnées des membres de sa « tribu » et se mettre en relation en un clic devient primordial.

Les Français ont dépensé 2,060 milliards de dollars en applications mobiles en 2020 et ont davantage téléchargé qu’en 2019. En tête, les app des médias sociaux, mais, aussi, des sites de streaming pour lesquels l’appétit des Français a été stimulé par la crise de la covid-19.

Confinement(s), couvre-feu… La crise de la Covid-19 a (eu) des répercussions économiques multiples, souvent négatives, mais, parfois, positives. C’est le cas du marché des applications mobiles, particulièrement dynamique en 2020, selon le rapport annuel « The State of Mobile 2021 » réalisé et rendu public par App Annie, plateforme de données et d’analyses mobile, le 13 janvier 2021. Sur iOS et sur Google Play le nombre d’éditeurs d’applications ayant gagné plus de 2 millions de dollars a ainsi augmenté de 30 %, en 2020. Retour sur les quelques raisons de « se réjouir « .

Des dépenses mobiles en hausse de 20 %

Le confinement semble avoir eu un impact direct sur l’utilisation du mobile, et les réseaux sociaux en sont l’un des grands gagnants. En France, WhatsApp Messenger est l’application qui a le plus d’utilisateurs actifs par mois, en 2020 – devant Facebook (n°2), Messenger (n°3), Instagram (n°4) et Snapchat (n°5). Seuls Netflix (n°6), Waze (n°7) et Amazon (n°8) arrivent à se glisser avant le réseau social TikTok (n°9) dans le classement. TikTok est sans nul doute le réseau social qui a explosé en 2020Dans le monde, le temps passé sur TikTok a augmenté de 325 % entre 2019 et 2020 – une croissance plus forte que toutes les autres applications en 2020. En France, si le temps passé par utilisateur est passé de 9,9 heures à 16,9 heures par mois (sur Android), TikTok n’est pas dans le trio des réseaux sociaux les plus utilisés. En termes de temps passé, il se classe derrière Facebook, Instagram et Whatsapp – et devant Snapchat.

Dans le monde, les utilisateurs ont dépensé 143 milliards de dollars sur le mobile, soit une hausse de 20 % par rapport à 2019, note App Annie. 218 milliards d’applications ont été téléchargées, avec un temps passé sur le mobile de 3,5 trillions d’heures dans le monde (iOS et Google Play) – et plus de 4 heures par jour sur Android (2,9 heures en France, + 45 minutes par rapport à 2019).

En France, les dépenses en application mobile s’élèvent à 2,060 milliards de dollars en 2020. 2,15 milliards d’app ont été téléchargées sur iOS et Google Play. En tête des téléchargements, là encore, arrivent les médias sociaux : TikTok, Whatsapp Messenger et Instagram. Zoom Cloud Meetings, Disney+, Facebook Messenger, Netflix, Vinted, Snapchat et Facebook suivent.

Le boom des app shopping et de la seconde main

Dans le monde le temps passé sur les applications de shopping a augmenté de 30 % entre 2019 et 2020. En France, le temps passé sur ces applications a connu un véritable « boom » : de 11,2 millions d’heures (décembre 2019) à 17 millions d’heures (fin novembre 2020). C’est le marché de la seconde main qui tire son épingle du jeu : Vinted, AliExpress et Leboncoin ont connu le plus de succès (en matière de temps passé), en France.

Le secteur alimentaire a, aussi, été le bénéficiaire d’une forte hausse du nombre de connexions en France. Les apps de livraison de nourriture (en particulier Uber Eats, Deliveroo et Phenix courses anti-gaspi) ont comptabilisé un quasi-doublement des connexions à leurs sites, de 23 millions (semaine du 12 janvier 2020) à 45 millions (semaine du 6 décembre 2020). À noter que le nombre de connexions par semaine sur les applications de livraison de nourriture dans le monde (sur Android) a augmenté de 105 % tous marchés confondus en 2020.

Twitch, Leboncoin, Orange : les app préférées

Le temps passé sur le mobile augmente globalement chez toutes les générations d’interrogés (+19 % par rapport à 2019). Mais, chaque tranche d’âge a, sans surprise, ses appétences. La génération Z est la plus active sur Twitch (sur Android). Twitch, l’app de streaming vidéo – qui séduit aussi les marques – est en tête des apps les plus utilisées devant Discord et Snapchat. Les Millennials consultent prioritairement Leboncoin, LinkedIn et AliExpress. La génération Z passe quant à elle plus de temps sur la messagerie Orange.

Le succès de Twitch est la preuve de la « croissance fulgurante » du streaming mobile dans le monde : sur Android, le nombre d’heures de streaming mobile a augmenté de + 40 % en 2020 (241 milliards d’heures au troisième trimestre de 2020). Twitch a dépassé Amazon Prime Video, une augmentation principalement due aux streams en live et au e-sport, selon App Annie. En 2020, les utilisateurs français d’Android ont passé environ 13,2 heures par mois sur Youtube et 7,4 heures sur Netflix. Suivent ensuite Twitch avec 5,5 heures, Molotov à 4,8 heures puis enfin My Canal à 4,6 heures par utilisateur par mois.

Les autres chiffres de l’étude en France :

– Les dépenses en applications fitness et santé ont augmenté de 65 % entre 2019 et 2020 (+ 30 % dans le monde, soit 2 milliards de dollars). Pourquoi ? Grâce aux téléchargements des app de lutte contre la Covid-19.

– Le nombre d’heures passées sur les applications de la catégorie business est passé de 18 millions au Q1 2019 à 44 millions au Q4 2020. Pourquoi ? Grâce au télétravail.

– Les jeux les plus prolifiques en matière de téléchargements ont été Coin Master, Among Us, Brain Out, Brain Test et Scrabble Go. Et ceux qui ont généré le plus de dépenses : Coin Master, The Seven Deadly Sins, State of Survival, Gardenscapes et Call of Duty Mobile. Pourquoi ? Grâce au temps libre – les dépenses des consommateurs en jeux mobiles sur iOS et Google Play devraient ainsi dépasser les 120 milliards de dollars dans le monde en 2021 (1,5 fois le marché des consoles et ordinateurs réunis).

– Le temps passé sur les applications d’investissement et de trading sur Android en France a augmenté de 270 % entre 2019 et 2020. Les applications financières La Banque Postale, Le Crédit Mutuel, Boursorama Banque, Ma Banque et le Meta Trader sont celles ayant connu la plus forte progression en 2020. Pourquoi ? Grâce à une épargne en hausse, pour certains, et à cause de fins de mois difficiles, pour d’autres.

Source :  Floriane Salgues

Le service Amazon Dash Replenishment est disponible en France

Le secret d’AMAZON (et ce qui en fait un leader) sur le marché du RETAIL c’est très certainement son attention particulière à l’expérience client et aux usages. Les services imaginés par la firme BOSTON sont déjà nombreux, mais désormais ils entraînent dans leur sillage directement les équipes de R&D des fabricants de matériel “connecté” en anticipant de futurs usages… Le DASH Replenishment en fait partie, mais ce n’est pas une sonde lancée au hasard pour occuper le terrain. AMAZON capitalise sur l’analyse de son retour d’expérience avec les DASH BUTTONS pour caler une offre encore plus pertinente… Elle ne va pas révolutionner le marché mais entretien encore une fois l’écart qui se creuse entre le pure player (qui n’en est plus réellement un) et les acteurs du retail classique.

Gestion des commandes automatiques de consommables

Le service de fourniture à domicile intelligent d’Amazon arrive enfin en France. Jusqu’à présent disponible uniquement aux États-Unis, Dash Replenishment gagne du terrain et s’ouvre au marché européen.

Amazon ne cesse d’innover ses services déjà assez — trop ? — nombreux. Alors que les boutons Dash Buttons ont été commercialisés en France il y a environ trois ans, c’est désormais au service de fournitures du géant de l’e-commerce, Dash Replenishment, de se faire une place dans l’Hexagone.

Pour rappel, les Dash Buttons sont des boutons connectés conçus par la firme de Jeff Bezos qu’il suffit de presser pour effectuer des achats sur le site en ligne. Dédié aux membres Amazon Premium, ce service compte plusieurs marques dont Fa, le Petit Marseillais, Arial ou encore Gillette.

Si l’utilisation de ces boutons nous laissait déjà un peu perplexes quant à leur réelle utilité, le service Dash Replenishment, qui ouvre ses portes en France, mais aussi en Italie et en Espagne, risque également de ne pas faire l’unanimité.

1_service-amazon

Dans les faits, ce service de fourniture a pour objectif de commander à la place de l’utilisateur avant la fin du stock. Pour cela, Dash Replenishment va mesurer la quantité de produits présents dans l’appareil connecté (cartouche d’encore, lessive) et passer commande sur le site Amazon.fr pour éviter à l’utilisateur de le faire. Le consommable sera alors livré dans les 72 h. De nombreux constructeurs intègrent d’ores et déjà ce service : Bosch, Philips, Haier ou encore Siemens…

S’il est important de préciser que ce service est gratuit et qu’excepté le prix du consommable, l’utilisateur ne devra rien débourser, force est de reconnaître qu’il pousse à la consommation et que le client ne passe plus à l’acte d’achat. Il est toutefois possible d’annuler la commande en consultant l’onglet Commandes sur le site Amazon.fr.

Source : Les numeriques